Bienvenue sur mon blog qui nest plus mis à jour depuis un moment, mais que je garde par nostalgie et dans l'idée de peut-être un jour réécrire...

Dernier projet : un site web pour les Clockmakers

The Clockmakers

Le groupe de musique alsacien de ska, rocksteady’n’ soul sort son EP 5 titres « Première Heure » dans les jours qui viennent. Celui-ci a été financé par une campagne Kisskissbankbank. Pour l’occasion, j’ai travaillé sur leur site web et j’ajoute donc un nouveau projet dans mon portfolio. Sur leur site, les Clockmakers vous proposent des news, mais surtout les dates de leurs concerts, des extraits de leur EP, des vidéos ou encore des galeries photos. Allez donc y faire un tour, passez les voir sur scène, et encore mieux, écoutez et achetez leur musique !

Leurs prochains concerts

  • 21/03/2015 Laiterie @ Strasbourg (67) + The Skints
  • 26/03/2015 Bar le Tigre, Release Party EP « Première Heure » @ Sélestat (67)

Une vidéo pour l’annonce de la sortie de l’EP

A l’occasion de la sortie de l’EP, les Clockmakers ont publié cette vidéo d’une minute sur Youtube.

Tous leurs profils

J’ai testé la séance Aphrodite de chez Freeletics !

freeleticsquoteAprès une séance moyennement satisfaisante au krav hier soir (durant laquelle, pour la première fois depuis septembre, j’étais à la ramasse avant la fin de l’échauffement), je me suis souvenu des vidéos de Freeletics que j’avais vues cet été. J’étais alors en train de me dire qu’il fallait que je perde du poids et les photos avant après le programme de 15 semaines étaient plutôt impressionnantes. Aujourd’hui, avec quelques kilos en moins, la reprise du sport depuis septembre et la petite déception d’hier soir, ça me semblait le bon moment pour tester un peu mes limites. En sortant du boulot il y trois heures, j’ai donc testé la première séance qui porte le joli nom d’Aphrodite, histoire de voir si je tenais le coup physiquement.

Le principe de Freeletics est simple, c’est un programme de conditionnement physique, idéal pour perdre du poids et retrouver une bonne forme. Créé par des allemands en 2012, il fonctionne pour une très grande partie avec le seul poids du corps, donc pas besoin de matos. Les premières séances sont gratuites, pour la suite, il faudra débourser une trentaine d’euros.

A moi donc la première séance. Elle se compose de 150 burpees (sortes de flexions passant par la position des pompes), de 150 squats (= flexions) et de 150 situps (= abdos de la positions assise vers celle couchée avec les bras tendus), répartis en cinq rounds (voir la vidéo plus bas pour se rendre compte).

1er round 2ème round 3ème round 4ème round 5ème round
50 burpees 40 burpees 30 burpees 20 burpees 10 burpees
50 squats 40 squats 30 squats 20 squats 10 squats
50 situps 40 situps 30 situps 20 situps 10 situps

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la dureté de cette première séance, qui devrait être répétée 4 à 5 fois la première semaine, n’est pas une légende. A la fin du premier round, je me demandais déjà comment j’allais pouvoir tenir… Soyons francs, c’est hyper physique (je ne suis pas sûr d’avoir déjà poussé si loin), mais ça permets de mesurer sa motivation (vraiment primordiale), de tester ses limites et de travailler en cardio, la séance se faisant le plus vite possible et sans temps de récupération. Je l’ai bouclée complétement en une grosse trentaine de minutes, mais j’imagine que demain matin, je maudirai mes cuisses et mes abdos.

Enfin bref, tout ça pour dire qu’avec de la motivation, ça reste quand même faisable pour les gens « normaux » comme vous ou moi et que si vous souhaitez tester, ne vous arrêtez pas aux corps bodybuildés que vous voyez sur les vidéos officielles de Freeletics !

PS: Je n’ai pas pu résister, malgré le Copyright, je vous ai mis cette superbe pub de Freeletics que l’on peut traduire par « Vous n’obtiendrez pas vos tablettes en pleurnichant » 🙂

Quelques liens pour la forme

  • Le site de Freeletics
  • Un site qui donne pas mal d’infos et qui a de bonnes vidéos d’explications

Photo sous Copyright de Freeletics France
Vidéo de la chaine Youtube em-freeletics.com

Un sur deux : thérapie de couple par la torture

Couverture du roman Mark vient d’être recruté au sein de la brigade du célèbre John Mercer : ses états de service ont parlé pour lui. A peine arrivé, on l’envoie rejoindre l’équipe sur les lieux d’un meurtre. Toile d’araignée dessinée au mur, visage calciné, signes évidents de torture, Mercer, tout juste revenu après deux ans d’arrêt, y voit la patte de l’homme qu’il traquait avant sa dépression, le même homme responsable de la mort du prédécesseur de Mark.

Mark se retrouve propulsé au sein de cette équipe tout juste reconstruite, dans laquelle la tension est à son comble. Après lecture du dossier, il s’avère que le tueur recherché est un fin psychologue qui s’amuse à détruire la confiance au sein des couples qu’il vise. Entre suggestions et torture, il amène l’un à trahir l’autre pour rester en vie…

Voilà un roman prenant à souhait, qui fonctionne parfaitement : on est happé de la première à la dernière page ! C’est avec ce premier titre publié en France en 2007, que j’ai découvert Steve Mosby, écrivain britannique. Son écriture simple et efficace m’a vraiment marqué, je ne saurais donc que vous conseiller ce polar. Il est disponible en belle édition chez Sonatine ou en poche chez Points thriller et sera réédité début janvier 2015.

CaddieTitre : Un sur deux
Auteur : Steve Mosby
Éditeurs : Sonatine & Points thriller

Bluesman, sur les routes du sud de l’Amérique des années 20

BluesmanLors du festival des Musiques métisses se déroulant à Angoulême en 2008, j’avais eu l’occasion de découvrir des planches de la bande dessinée Bluesman dans une expo. Ces dessins m’avaient profondément marqué et, quelques temps plus tard, j’avais essayé sans succès de retrouver le titre et l’auteur de ceux-ci. Lors de mon arrivée à la Cité de la BD deux ans plus tard, cet album me revint à l’esprit et je le cherchais, toujours sans arriver à mes fin, parmi les albums liés au terme « jazz ». C’est par le plus grand des hasards et avec bonheur que je tombais sur l’album en question en version intégrale et pour trois fois rien, dans un magasin d’occasion…

Bluesman est une série en trois tomes, scénarisée par Rob Vollmar et dessinée par Pablo Garcia Callejo. L’histoire se déroule dans le sud de Amérique des années 20 encore très fortement raciste. Lem Taylor et « Ironwood » Malcott sont deux bluesmen itinérants qui vont de villes en villes, proposant leur musique pour survivre. Ceux-ci arrivent dans la petite bourgade d’Hope et on leur demande alors de jouer dans un tripot fournissant alcool de contrebandes et femmes de compagnie… Ils sont tellement bons que dès le lendemain soir, on leur propose d’enregistrer pour une maison de disque… Mais la soirée n’est pas terminée et dans ces lieux de perdition, tout peut très vite déraper…

On est vite plongé dans l’ambiance de la prohibition des années 20 et dans le quotidien parfois émouvant, souvent sordide et violent, des ces hommes qui vivent de leur seul amour pour la musique… Vollmar transforme habilement cet album qui démarre en road-movie, en une course poursuite haletante dans une Amérique raciste aux prémices de la grande crise. Les illustrations de Callejo sont quant à elles superbes. Sa maîtrise du noir et blanc lui permet de transmettre les émotions de ses personnages avec justesse et de leur donner une très grande expressivité.

Vous l’avez compris, c’est un très bel album, à lire d’urgence, que vous soyez amateur de blues ou pas !

Un lien sur Bluesman

  • Lire gratuitement les 15 première pages de Bluesman sur DigiBiDi

CaddieTitre : Bluesman
Scénariste : Rob Vollmar
Dessinateur : Pablo Garcia Callejo
Éditeur: Akiléos
Date de sortie : 2004-06 puis 2009 (intégrale)