Étiquette : mer

Mer360, un blog spécialisé sur le milieu maritime

mer360 illuC’est typiquement le genre de projet sur lequel j’aime travailler ! Proposée par un passionné de la mer dont c’est aussi le métier, la thématique du projet était vraiment claire : s’éloigner de l’angle utilisé par les sites d’actualité spécialisés pour raconter autrement la mer et tout ce qu’elle touche de prêt ou de loin.

Tout s’est mis en place assez rapidement : le contenu était déjà pensé et rédigé avant l’installation (si seulement c’était tout le temps le cas !) et pour à la forme, il fallait juste quelque chose de sobre qui colle avec le thème et sans coins arrondis (parce que c’est moche [sic]). Cerise sur le gâteau, des illustrations réalisées spécialement pour le projet, que je suis libre d’utiliser, et de retravailler m’ont été fournies… Il faut bien l’avouer, on a beau s’acharner comme un fou pour proposer un rendu qui claque, avec une ou deux illus maisons, on passe tout de suite à un autre niveau ! Du coup, sur ce blog WordPress, je suis plutôt content du rendu final et ça, ça fait plaisir !

Comme d’habitude, vous retrouverez ce projet dans mon portfolio, et je vous invite à passer voir le rendu en live, surtout si le sujet vous intéresse, à cette adresse : www.mer360.fr.

Paraflex 1.2 Sport : un cerf-volant de poche d’1m20 !

Paraflex 1.2 SportJ’ai des souvenirs d’enfance très précis en ce qui concerne les cerf-volants. Avoir de nombreuses fois dépensé mon argent de poche pour réparer l’aile delta que j’utilisais en vacances à la mer chez mes grands parents en est sûrement la raison principale. Quand mon père est un jour arrivé avec une petite aile sans armature, j’étais heureux même s’il n’y avait qu’une seule ligne et que les manipulations possibles étaient plutôt basiques… Gardant cette joyeuse découverte en tête, quand Valentine et moi sommes partis pour la première fois en vacances en bord de mer, je me suis mis en quête d’un modèle sans armature et c’est ce cerf-volant que nous avons choisi.

Un cerf-volant idéal pour une utilisation débutante ou occasionnelle

Facile à manœuvrer et à faire partir seul, le Paraflex Sport1.2 est surtout très robuste du fait de l’absence d’armature. Débutants, ne craignez rien pour lui, nous l’avons fait violemment s’écraser des dizaines de fois et tout va bien ! Vous oserez ainsi essayer les figures un peu risquées que vous n’auriez pas tentées avec une aile delta de peur de briser ses baguettes. A partir de là, loopings, huits, piqués et zigzags sont à la portée de chacun…

Un modèle à glisser dans son sac

paraflex1-2sportrangementCe qui rend ce modèle pratique en plus d’être facile d’utilisation, c’est sa taille une fois rangé dans sa pochette. Comme vous pouvez le voir, cette pochette d’environ 10 * 25cm ne prend quasiment pas de place. Fini le cerf-volant qui dépasse du sac à dos et encombre le sac de plage, la pochette de rangement prend un minium de place. Vous pouvez même le laisser dans la boite à gants de la voiture, histoire de le sortir en fonction du vent où que vous soyez…

Vous l’aurez compris, j’en suis assez fan… Il est même possible que nous passions au modèle supérieur lors de l’une ou l’autre de nos prochaines vacances car sur le 1.6 et sur ceux de plus de 2 mètres, il y a une barre pour manœuvrer ! Les sensations seront sans doute encore meilleures et pour ne rien gâcher, le rangement semble toujours aussi bien géré…

Type de cerf-volant : Aile de traction
Marque : Paraflex 1.2 Sport
Taille : 120 * 60 cm